Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Published on June 1 2016

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Voilà la suite !

On vous a laissé à notre retour de l'ashram, avant de se rendre à la destination finale du voyage : l'ile de Mangrove Cay, dans l'archipel d'Andros.

À seulement 20 minutes de vol de Nassau, l'ile d'Andros est la plus grande ile des Bahamas, mais aussi la moins habitée et très peu développée touristiquement, ce qui permet d'offrir des environnements naturels exceptionels, incluant la troisème plus large barrière de corrail du monde et de nombreux 'blues holes' accueillant une vie marine vibrante et de nombreuses espèces de la flore et de la faune. C'est un labyrinthe d'iles et de mangroves, bancs de sables, et voies d'eau.

Mangrove cay est une petite ile au milieu d'Andros séparée par des voies d'eau qui coupent l'ile d'est en ouest, et laissent d'inombrables bancs de sable inhabités, établissant l'ilot comme capitale mondiale du 'bone fishing'.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Par la vitre du petit avion aux aurores on découvre les émanations turquoises qui s'évadent en camaieu de bleutés autours des iles et des failles a n'en plus finir...

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous voila arrivés sur l'ile de Mangrove Cay, et il n'y a plus AUCUN 'ressort' ou batiment de plus d'un étage à l'horizon.

Le taxi local nous amène sur une route presque déserte jusqu'a notre bungalow, le Seascape Inn ou nous découvrons un petit paradis sur pilotis : de petites cabanes sans vis-à- vis perchées face à la plage si blanche bordant l'eau si claire que le cliché en est presque agaçant.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

À quelques secondes de notre palier, nous sommes face au paradis.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous découvons rapidement les aléas de la vie insulaire, et faute d'avoir prévenu les propriétaires de notre horaire d'arrivée, aucun repas n'est accessible sur place. Il est extrèmement difficile de trouver de la nourriture sur l'ile et les plats sont préparés au fur et à mesure pour chaque personne.

Nous nous retrouvons donc à mourrir de faim ou presque et nous trouvons heureusement à quelques pas de là une école et un petit stand de nourriture rapide qui nous sauva à coup de poulet frit et de salade de patate (oui, oui, ici tout est frit).

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

À quelques minutes de l'école, nous nous retrouvons sans effort au bord de l'eau, constatant la désertitude paisible des plages sans touristes (ok, à part nous quoi). 

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous passerons ce jour-là deux ou trois heures à arpenter la langue de sable blanc léchée par la marée capricieuse, découvrant avec désarroi une quantité impressionante de détritus, péché ultime sur des sites d'une telle beauté, mais tristement expliqué par le très faible nombre de touriste sur ce bout d'ile un peu sauvage - et donc le manque de financement pour entretenir ces merveilles balnéaires injustement délaissées.

Nous apprécions néamoins le calme absolu, et ne croisement personne le temps de cette marche mi-contemplative pendant laquelle milles coquillages constellèrent notre voie.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Ici, les conches jonchent le sol nonchalament et sont ça et là amassés en gros tas anarchiques sur les rivages.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Et quand on veut rentrer au bercail, la meme plenitude nous attend. Un havre de paix splendide !

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Le jour suivant nous découvrons l'ile à l'aide de vieux vélos un peu rouillés par les embruns. Nous sommes libres et partons sous un lourd soleil que seul l'air marin de la proximité aquatique apaise.

La routes de bitume cabossée qui traverse l'ile du Nord au Sud est unique et laisse peu de chance de se perdre, et nous croisons tour à tour des épiceries sombres dénuées de  produits frais qui attendent avidement la prochaine livraison par bateau, et le peu de commerces locaux défraichis que nous croisons semblent désaffectés et ne seront ouvert que lors de la saison haute, semble t-il.

Parmis d'autres rencontres, de doux chiens errants, de jeunes enfants rieurs à vélo, des vieux pécheurs minutieusement à leur labeur, et une végétation riche et luxuriante omniprésente de part et d'autre du chemin.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Notre trajet nous amène a l'extrémité de la route Nord est qui débouche de maniere improbable aprés plusieurs kilometres sur une bulle délicate de beauté et de luxe, un petit centre de vacance pour pecheurs au petit prix de 5000$ par personne par semaine...

Nous découvrons les alentours avec délices, sachant que notre budget explose deja en restant dans notre petit bungalow en bois.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous retournous sur nos pas à la recherche d'une des rares places ouvertes pour se restaurer de ce coté de l'ile, a environ 5 miles de notre logement.

Une petite paillotte au bord de l'eau offre de fameux conques et du homard frais peché. Alors que nous attendons la nourriture (presque une heure pour etre servi, le temps d'aller chercher les bestioles dans l'eau?) nous observons les pecheurs locaux des alentours, qui grattent les écailles, brisent les coquilles et enfilent les éponges sur elles-memes.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nos yeux sont en permanence éclaboussés par la prondeur azuréene des eaux turquoises environnantes.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Sur notre chemin du retour, nous croisons une petite crique paradisiaque, à nouveau totalement déserte, avec de l'eau plus bleue que bleue (oui, c'est possible) et des centaines de mètres translucides devant nous ou l'eau n'immerge que partiellement notre corps satisfait.

Séance de barbotage intense, poissons et algues à profusion, eau tiède, courants frais: Bonheur, Plaisir et Paisibilité.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Le lendemain nous voulons tenter une virée en kayak malgré le temps extremement venteux qui ne nous à pas permis pour le moment d'en profiter. Malgré les bourrasques, nous partons pour un petit tour jusqu'à une mini-ile face à la plage.

Quel plaisir que de pagayer dans cette eau trouble presque verte-pomme, irréelle.

Nous devons rentrer avant que l'orage ne gronde !!

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Le jour suivant nous sommes ravis de partir en mer avec notre guide Doug qui a pour objectif premier de nous faire pecher notre souper.

Nous embarquons sur un petit bateau à moteur et nous quittons bien vite le rivage.

Premier arret aux abord d'une ile ou nous retrouvons en masse des nuées de mini-poissons qu'il faudra pecher au filet. Ces petits poissons argentés serviront d'appart pour les plus gros poissons que nous espérons attraper plus tard !

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous prennons ensuite le large a forte vitesse pendant une quarantaine de minutes, notre barque fend les eaux magiques, l'air de la vitesse rend supportable les rayons si fort du soleil qui ne nous quittera pas de la journée.

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous arrivons dans une zone magique peuplée de multiples mangroves, une fois de plus nous ne croisons absoluement personne depuis que nous avons quitté le port, nous sommes seuls sur l'eau dans ce coin perdu et magique.

Le moteur du bateau éteint, il ne se passe que quelque secondes avant de constater l'abondance de la faune marine dans ce coin la, lieu calme et riche de protection de la reproduction de la plupart des especes qui profitent des mangrooves.

Poissons volants, requins-citrons et tortues géantes cohabitent dans ces eaux précieuses et nous offrent un spétacle vibrant et permanent.

Notre tete tourne et nos yeux s'emerveillent, nous ne savons pas ou regarder pour guetter la prochaine expiration de tortue, le prochain saut de poisson, la prochaine silhouette découpée des requins.

 

Michel s'installe avec la canne à peche et en quelques minutes le voila en joue avec un puissant requin-citron ! La lutte est rude et durera une vingtaine de minutes, michel sue et tire fort pour ramener la bete au bord de notre embarcation, la bete se débat vivement puis plus mollement, jusqu'à etre assez pret du bateau pour l'attraper, mais les crots acérés eurent raison du fil et de l'hameçon.

Je prend la canne en main et je lutte quelques secondes moi aussi avec un requin qui brise également la ligne... Pendant une demi heure nous peinons à attraper les poissons car les requins regnent et dégustent nos appats sans se laisser attraper !

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Nous changeons donc de zone, et là c'est des poissons à profusion ! Moi qui n'ai jamais vraiment péché, voila que j'attrape coup sur coup des dizaines de poissons gris et jaunes !! Nous resterons là un long moment jusqu'à épuiser tout nos appats et nous voila sur le chemin du retour.

 

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)
Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Pour notre dernier jour sur l'ile, nous profitons du repos sur les abords de notre cabanes. On bouquine on dessine on fait des mots croisés...On profite de l'air chaud et du bruits enjoleur de vagues incessantes, on regarde avec plaisir nos peaux brunes.

Il faut hélas rentrer !

Mangrove Cay ou l'exil exquis en eaux turquoises - l'envolée aux Bahamas (2/2)

Written by KLR

Published on #Other, #Zen

Repost 0
Comment on this post