Célébration de la vie après l'hiver aux TamTam du Mont Royal

Published on May 3 2015

Célébration de la vie après l'hiver aux TamTam du Mont Royal

L'Hiver.

*il a*
Sali nos trottoirs
Emmitouflé nos silhouettes

Blanchi nos regards
Débauché notre diète
*il a*
Terni nos éclats
Effacé nos lubies
Rouillé nos émois
Gaspillé nos batteries
*il a*
Paralysé nos rires

Engourdi nos insouciances
Gommé nos plaisirs
Usé notre patience
*il a*
Gelé nos extrémités
Giflé nos visages
Transi tout nos projets
Eloigné le rivage

*il a*
Sapé nos idylles
Etouffé nos élans
Brulé notre énergie
Rembourré nos flancs
*il a*
Eraflé nos ambitions
Ralenti nos pas
Ramolli nos actions
Donné envie d'etre la-bas...

*

La date théorique du 21 mars représentant soi-disant la transition vers le printemps ne constitue ici qu'une frustration supplémentaire. Les jours passent, la température persiste à se stabiliser au dessous du zéro, les troittoirs glacés stagnent en dégoulinant, et nous continuons douloureusement la lutte quotidienne contre le froid et la neige a grand renfort de nos éternels et insupportables manteaux et bottes que nous espérons chaque jour abandonner, au profit de chaussures légères et de veste printanière.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Et pourtant, ces derniers jours, petit à petit, l'air se tiédit ostensiblement jusqu'à ne plus nous agresser. La morsure du froid ne devient qu'un lointain souvenir lorsque les premiers rayons solaires arrivent à percer l'atmosphère jusqu'à nos corps dépossédés. La délicate caresse de lumière qui lèche notre peau à l'air libre efface instantanément les souffrances passées et nous ouvre à la vie extérieur. Le simple plaisir oublié de sortir de chez soi sans contraintes aucunes s'empare de chacun, et toutes les excuses deviennent bonnes pour que nos jambes sautillantes nous portent ça et là aux détour des rues à nouveaux encombrées par des passants béats. Une contagions de sourires satisfaits nait de chaque éclat de l'astre solaire. Le soleil, indispensable allié de la vie, s'offre à nous pleinement et nous nous rassasions à peine d'en prendre plein les yeux, plein la face. L'air redevient neutre, il nous entoure, nous porte sans heurts, et la brise tiède qui nous traverse fait virevolter cheveux et jupes légères dans un éclat de joie. Tout redevient possible, accessible, les projets refleurissent dans nos tetes blondes, et un sentiment d'invulnérabilité nous innonde. Notez que bien cachée derrière la célébration du printemps, la perspective impossible d'un nouvel hiver s'est incrustée dans un coin de ma tete...
 

En ce petit dimanche d'avril, une simple marche à quelques blocs de chez nous, et un spectacle singulier, une explosion de vie. L'Hiver est fini, et la piteuse pelouse detrempée n'arretera pas leur élan effrené :

 

Written by KLR

Published on #Trip QC

Repost 0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post