Jeûne liquide pour un week-end detox

Published on April 22 2015

Jeûne liquide pour un week-end detox

Comme après chaques longs mois hivernaux où l'intensité inouie des températures poussent nos apétits à la voracité, engloutissant gras et féculent pour survivre à l'extérieur, nos corps se retrouvent empesés par une légère couche adipeuse qui pert sa raison d'être lorsque la belle saison se profile et que les dernières neiges sont derière nous. Dès les prémices printaniers, notre chair pâle veut s'exposer à l'air vif et retrouver la douceur des rayons solaires. Pour accompagner cette sensation de revivre et cet épanouissement à une nouvelle saison plus propice au bourgeonnement des fleurs et idées, nous décidons de préparer une petite transition pour notre corps, en passant par l'alimentation. Notre objectif est d'effectuer un jêune liquide quelques jours pour reposer nos viscères et repartir plus léger pour mieux rebondir sur le printemps !

Jeûne liquide pour un week-end detox

Afin de s'extraire de la vicieuse abondance des tentations urbaines, nous nous réfugions pour l'occasion dans un hâvre de calme, au sein de la nature, dans un petit chalet en bois rond qui nous avait déjà merveilleusement acceuilli durant notre hibernation hivernale. Un endroit paisible, rural, où seuls les joyeux piallements des oisillons et les petits sauts des écureuils viendront troubler notre détermination.

Jeûne liquide pour un week-end detox

L'avant et l'après jeûne sont des étapes quasiment autant essentielles que le jeûne en lui même.

Pour faciliter la transition, nous commencons au cours de la semaine qui précède à éliminer peu à peu de notre alimentation, les viandes et féculents puis les graines et laitages, afin de laisser un peu de temps à notre corps de se préparer. Prendre de trop gros repas trop lourds juste avant un jeûne est probablement le pire que l'on puisse faire, et cela entrainerait hypoglycémies compensatoires et sensations nauséeuse une fois l'estomac vidé. Nous arrivons donc au vendredi avec un dernier repas léger le jeudi soir. La première journée de jeûne est toujours un peu délicate, et l'on sent parfois des petits down entre deux jus, le plus gros challenge étant de rester professionellement fonctionnel au sein d'individus qui semblent excités par la caféine et le sucre. On se sent un peu molasson pour gravir les escaliers dans le métro, mais déjà un certain calme s'installe dans nos têtes.

Toute l'énergie normalement utilisées par notre tube digestif pour processer les aliments et utiliser pour nos autres fonctions physiologiques, notamment notre cerveau !

Jeûne liquide pour un week-end detox

Nous partons ensuite en direction du chalet, sans oublier de remplir nos sacs d'épicerie de bleuets, carrotes, celeris, bokchoy, concombre, gingembre, menthe, fraises, pommes, poires, melon, pissenlit, kale, coriandre, fenouil...

En dehors des 3 jus quotidiens que nous nous accordons, il est très important de ne pas négliger l'hydratation, qui doit s'effectuer de manière très régulière. Entre deux jus vitaminés, nous boirons donc des litres de tisanes aux herbes (éviter les tisanes artificielles trop sucrées qui iraient à l'encontre de toutes vos belles intentions !).

Jeûne liquide pour un week-end detox

Nous avons évidemment emmené avec nous le meilleur allié d'un jeûne liquide : notre exacteur de jus !

Jeûne liquide pour un week-end detox

La nuit se déroule paisiblement, bercés par les craquements vivants des poutres de bois rond qui nous entourent chaleureusement, nous nous reveillons paisibles et légers, aperçevant alors la luminosité extérieure. Nos corps en manque de soleil se glissent impulsivement au travers des baies vitrées pour embrasser pleinement la chaleur du jour et profiter de l'extase subtile d'une douce brise tiède qui chatouille nos cous fébriles de n'avoir porté qu'écharpes et cols roulés les 5 derniers mois. Une séance de yoga-relaxation-bronzage-sieste s'impose d'elle même sur la terasse, transposée en solarium aux heures chaudes du jour.

 

Jeûne liquide pour un week-end detox
Jeûne liquide pour un week-end detox

Le plaisir ne fait que se prolonger lorsque nous réalions que la clémence environnante nous permettra ègalement de "cuisiner: dehors - comprenez là d'éplucher et équetter nos fruits et légumes avant leur bruyante mais efficace extraction.

Jeûne liquide pour un week-end detox

Nous suivrons quelques règles de base pour la confection de nos jus, qui se doivent d'incorporer un maximum de légumes et devraient le plus souvent refleter un couleur verdatre afin de traduire correctement ce principe. Nous chargeons plus particulièrement le premier jus du matin d'agrumes et d'antioxydants (oranges, pamplemousse, betteraves, bleuets...), et nous nous faisons parfois un petit plaisir plus doux avec fraises et melon, toujours balancés par du vert (céleri ou kale). Le fenouil se révèle être également un excellent ajout aux jus de légumes verts qu'il réhausse délicieusement d'une touche anisée.

Jeûne liquide pour un week-end detox

La douceur des journées se prolongera pour notre plus grand plaisir jusqu'au bout de la fin de semaine, où nous aurons tout notre temps de lire, dormir, étudier, faire de la musique...et profiter du temps qui passe en regardant le petit lac encore couvert ça et là de neige mousseuse qui fond tranquillement sous les rayons brulants. Nos organismes débarassé d'un processus fort couteux en énergie semble libre et aérien. Nos respirations à l'extérieur paraissent plus profondes, nos abdomens gagnent en souplesse, et nos têtes normalement encombrées des aléas quotidiens semblent agréblement vides de soucis quels qu'ils soient. Je dirais qu'une certaine liberté nous habite, un carcan s'estompe, laissant ainsi une perspective nouvelle éclore au grand jour.

Jeûne liquide pour un week-end detox
Jeûne liquide pour un week-end detox

Le retour à l'alimentation doit s'appréhender également avec délicatesse, et le mieux est de retourner à une alimentation progressivement solide, en commencant par des légumes et/ou fruits bien cuits - et donc faciles à digérer - puis peu à peu au cours des repas suivant réincorporer les crudités, fruits frais, puis graines et laitages et enfin viandes et féculent.

NB : je ne l'ai pas mentionné plus tôt, mais évidemment toute absorption de substance toxique telles que la cigarette, l'alcool et autres stupéfiant est définitivement à proscrire durant le jeûne, si on veut éviter une hyperréactivité de notre corps fragilisé et un very bad trip comateux assuré !

Je précise ici qu'aucun objectif de régime ou de perte de poids peut être accompli par ce biais, dans la mesure ou tous les kilos perdus en quelques jours sont très rapidement repris lors du retour à la normale, surtout si la prise de solides est accélérées ou dans de trop larges proportions. Le but est de réhabituer notre corps à mieux manger, à sentir plus clairement la sensation de sasiété tout en se laissant faire les petits écarts qui nous rendent la vie plus belle !

Jeûne liquide pour un week-end detox

J'espère que ce petit article vous aura inspiré, ou au mieux informé ! Nous avons suivi quelques bases simples, mais le but est aussi de se laisser aller et écouter son corps et adapter la prise de jus et de solide si le besoin s'en ressent vraiment ! N'hésitez pas à nous partager vos impressions ou expériences !

 

Je vous reviens bientôt avec quelques petites recettes raw super santé, parfaites pour reprendre de l'énergie après une phase de jeûne !

Jeûne liquide pour un week-end detox

Written by KLR

Published on #Yummy

Repost 0
Comment on this post